Rechercher
  • Claire Morel

Optimiser le rendu de votre interview vidéo

Format intéressant pour le web, l’interview vidéo n’est pas simple à réaliser. En effet, pour un rendu optimal, il faut soigner l’image, le son et le discours de l’interlocuteur. 5 conseils à appliquer durant le tournage pour optimiser le rendu de votre vidéo.

1. Soigner la lumière


Pour un rendu professionnel, la lumière de votre vidéo est primordiale. Une bonne lumière répond à plusieurs critères :

- elle est suffisante

- …sans être éblouissante

- et constante


Ainsi, je vous conseille de privilégier :

- à l’extérieur, en environnement lumineux, les zones ombragées : elles assurent une lumière constante

- à l’intérieur, les pièces lumineuses offrant la possibilité de placer votre interlocuteur face aux fenêtres


Le piège à éviter : attention aux grandes baies vitrées : si vous placez votre interlocuteur face à ces fenêtres avec le soleil en face, la lumière sera également susceptible de changer au moindre nuage. Pour éviter ce problème, vous pouvez descendre un peu les stores.


Mon conseil : N’hésitez pas à allumer les sources de lumière artificielle si vous sentez que vous n’avez pas assez de lumière naturelle. Vous pouvez aussi vous équiper d’un petit panneau LED pour assurer un complément de lumière.


2. Sécuriser le son


Le son doit être une source d’attention particulière car un mauvais son peut véritablement gâcher le rendu de votre vidéo. Soyez particulièrement vigilant à tous les pièges :

- les bruits de fond : climatisation, machines, foule etc

- les éventuels passages intempestifs

- les enregistrements de voix saturés


Mon conseil : Privilégiez les lieux calmes, sans passage, quitte à ce que le cadre soit un peu moins valorisant. Vous pourrez toujours ajouter des plans de coupe pour habiller votre vidéo et montrer d’autres lieux, en revanche vous aurez du mal à rattraper des problèmes de son.


3. Optimiser le cadre


Une fois que vous aurez choisi votre lieu, en tenant compte des contraintes de lumière et de son, vous pourrez placer votre interlocuteur pour soigner le cadre. Soyez très vigilant par rapport à l’arrière-plan de la vidéo :

- évitez de filmer des personnes en arrière-plan, même loin : au montage si vous collez deux plans et que les personnes « disparaissent » entre les deux, l’impression sera étrange !

- faîtes attention aux contrastes de lumière, notamment si vous êtes à l’ombre et que vous filmez des parties au soleil

- vérifiez la nature des éventuelles affiches, cartes de visite ou photos en arrière-plan


Mon conseil : Choisissez des angles offrant de la profondeur de champ. Si vous êtes dans un bureau, évitez de filmer votre interlocuteur contre un mur blanc. N’hésitez pas à habiller le mur d’une affiche et à revoir votre angle pour apporter plus de profondeur à votre image.


4. Cadrer le discours


Avant de commencer votre interview vidéo, vous devez avoir une idée bien précise de son contenu et de sa durée. En général, on préconise une durée de 2 minutes environ. Pour parvenir à une durée de 2 minutes au montage, vous devez cadrer le contenu de votre interlocuteur :

- lui demander de reformuler vos questions si vous ne comptez pas les poser sur la vidéo (exemple : « Comment faites-vous pour gagner du temps sur les transport » « Pour gagner du temps sur les transports je etc »)

- l’orienter vers des phrases courtes

- l’accompagner pour qu’il formule une phrase qui sera utilisée comme conclusion


Le piège à éviter : Parfois, à la fin de sa phrase, votre interlocuteur peut esquisser une grimace, un sourire ou bouger : soyez attentif à laisser quelques instants de silence et de neutralité à la fin de ses interventions pour faciliter le montage.


Mon conseil : Si vous constatez que votre interlocuteur utilise de longues phrases, n’hésitez pas à l’aider à synthétiser sa pensée et à l’aider à formuler des phrases plus courtes.


5. Prévoir des plans de coupe


A moins de filmer avec deux caméras, vous devez prévoir des plans de coupe, en plus de votre interview vidéo. Ces images servent, au montage, à couvrir les endroits où vous coupez dans le discours. Elles permettent aussi de dynamiser la vidéo et d’illustrer le propos avec des images se rapportant au sujet. Les plans de coupe dépendent du sujet :

- ils montrent un ou des lieux évoqués ou simplement le lieu de l’interview

- ils valorisent un savoir-faire, des personnes au travail ou en création

- ils relatent les images d’un événement


Mon conseil : N’hésitez pas à prendre beaucoup de plans de coupe, vous n’en n’aurez jamais trop ! Pensez aussi à prendre des plans très différents et complémentaires : des plans larges, rapprochés, sur des personnes, des objets, des détails ou des paysages. En variant ces plans, votre vidéo gagnera en dynamisme.

17 vues

© Claire Morel